Écouter est source de liberté

0
199
ecouter silence

Au-delà du bruit des mots, écouter est un art qu’il n’est pas facile d’acquérir. Ici se cachent à la fois une grande beauté, mais aussi une grande source de compréhension. Instinctivement nous, êtres humains, écoutons toujours à partir d’idées préconçues ou de point de vue particulier. Nous n’écoutons pas de manière consciente car nous écoutons à travers l’écran de nos pensées, de nos points de vue, ainsi que de nos préjugés, qui viennent toujours s’interposer entre nous et ce que nous souhaitons écouter

L’écoute consciente

Pour écouter véritablement, il faut établir un calme intérieur et posséder une attention détendue. Cet état de lucidité, et de vigilance, nous permet d’entendre et d’écouter ce qui est au-delà de la conclusion verbale. Les mots ne sont qu’un lien de communication extérieure, ils sont source de confusion, c’est pourquoi il faut écouter avec une passivité vigilante. Nous avons tous l’habitude de courir après des objectifs, des résultats ; nous conquérons, nous triomphons, et nous n’écoutons pas.

Avez-vous déjà écouté un oiseau ? Pour écouter véritablement, il faut que l’esprit garde le silence, non pas un silence mystique mais un simple silence. Votre esprit ne doit pas bourdonner d’idées de toutes sortes, il faut qu’il soit détendu et exempt de toute idée et toute émotion perturbatrice.

L’effort de l’écoute n’est-il pas en soi une distraction qui empêche d’écouter véritablement ? Avez-vous réellement besoin de produire un effort lorsque vous écoutez quelqu’un ou quelque chose qui vous rend joyeux ? Écouter est en soi un acte complet car il porte en lui-même sa propre liberté. Nous essayons sans cesse d’être ceci ou cela ou encore d’atteindre un état particulier, de nous accrocher à des expériences, des rêves, et sans cesse pris par quelque chose de perturbateur. Essayez d’être simple et n’essayez pas de devenir quelqu’un ni quelque chose, ni même de figer une expérience.

Comment écouter sans effort

En ce moment même, vous m’écoutez sans effort particulier d’attention. Et si vous entendez quelques vérités, un changement remarquable se produira. Un changement qui n’est ni attendu ni prémédité, il s’agit simplement d’une révolution silencieuse ou régnera en maître la seule vérité, et aucune des créations de votre esprit ni de votre jugement. C’est ainsi que vous devriez écouter toutes choses, non seulement ce que je vous dis mais également ce que vous disent les autres, ainsi que le chant des oiseaux ou encore le bruit des voitures qui passent. Vous remarquerez alors, au fur et à mesure, que votre écoute s’élargit à toutes choses environnantes, et le silence en vous se fait de plus en plus grand, ce silence qui n’est pas rompu par le bruit, il est constant ; il est présent. La perturbation ne survient que si vous essayez de résister, ou lorsque vous dressez une barrière entre vous et ce que vous refusez d’entendre.

Savoir écouter est bien plus qu’une simple qualité

Ecouter, regarder, apprendre, sont toutes des choses incroyablement difficiles à réaliser. Nous n’écoutons jamais véritablement parce que notre esprit n’est jamais libre, nous avons toujours les oreilles rabattues sur tant de choses qui nous semble déjà connues. Il devient extrêmement difficile d’écouter. Si l’on sait écouter de tout son être, avec toute sa concentration, sa vitalité, et sa vigueur, alors cet acte peut avoir un effet libérateur, mais nous n’écoutons jamais vraiment car nous n’avons jamais appris à le faire.

Lorsqu’on se passionne pour quelque chose, comme les mathématiques par exemple, alors on apprend, on accumule les connaissances, mais lorsque nous sommes dans un état conflictuel, et que l’on apprend sous un sentiment de contrainte, sans en avoir véritablement envie, alors ce n’est plus un processus d’émancipation. Apprendre, c’est comme lire un livre aux personnages innombrables : cela requiert toute votre concentration et votre attention. Regarder est similaire à apprendre et à écouter, pour regarder vraiment un objet, il faut en analysez la symétrie, la texture, les couleurs, et la nature. Il faut apprendre à connaître l’objet. Il faut apprendre à connaître tout ce qui nous entoure, même un être humain. Il faut regarder avec une intensité extrême.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY