Comment faire preuve de compassion ?

0
151
Apprendre à faire preuve de compassion

La compassion est l’un des sentiments que l’on peut travailler au quotidien et qui nous donne des résultats immédiats et du bonheur pour toute notre vie. Nous ne parlons pas ici de ces petites choses qui donnent du plaisir superficiel comme l’alcool ou l’achat d’une nouvelle télévision, mais plutôt de ce bonheur qui dure éternellement.

La clé pour développer votre compassion est la pratique quotidienne 

Vous pouvez commencer par méditer le matin et réfléchir à votre interaction avec les autres lorsque la nuit tombe. Le Dalaï-Lama a l’habitude de dire que la compassion est sa seule religion. Nous n’avons pas besoin de temple, d’église, ni de philosophie compliquée. Notre cerveau, notre esprit et notre cœur constituent ce temple. Cette approche si particulière de l’existence repose sur la compassion. Sans plus tarder, voici nos conseils pour vous aider à pratiquer celle-ci au quotidien. 

Le rituel du matin 

Tous les matins, il vous est possible d’effectuer un rituel. Le simple fait d’être conscient que vous êtes en vie et que vous êtes réveillé montre à quel point il est précieux d’être un être humain. Ne gâchez pas cette chance que vous avez et utilisez toute votre énergie afin de vous développer et de communiquer votre bienveillance autour de vous. Faites en sorte d’avoir un maximum de pensées positives envers les autres. Cela ne sert à rien d’être de mauvaise humeur ou de critiquer d’autres personnes. Dites-vous simplement que vous allez faire en sorte d’aider d’autres personnes du mieux que vous le pouvez. 

La pratique de l’empathie 

Empathie et compassion sont fortement liés. La première étape pour développer votre compassion au quotidien et d’avoir de l’empathie pour le reste des êtres humains. Beaucoup d’entre nous pensent que nous avons de l’empathie naturellement, mais ce n’est pas le cas. Nous sommes la plupart du temps en train de penser à nos propres problèmes et nous ne nous soucions pas du bien-être des autres. 

C’est une des causes de notre mal-être : cet individualisme et ce manque de compassion envers les autres. Afin de résoudre cela, entraînez-vous à imaginer la douleur que d’autres personnes peuvent avoir et mettez-vous à leur place. Ne tentez pas de trouver une solution à leurs problèmes, mais partagez leur souffrance afin de mieux les comprendre et d’être connecté avec le monde qui vous entoure.

Évacuer la souffrance 

Une fois que vous êtes capable de faire preuve d’empathie envers d’autres personnes et comprendre la souffrance humaine, la prochaine étape sera de libérer de cette souffrance. C’est le fondement même de la compassion. Afin de pouvoir évacuer la souffrance voici un exercice que nous recommandons. Imaginez la souffrance d’une personne que vous avez récemment rencontré, et pensez à quel point vous seriez heureux de voir la souffrance de cette personne disparaître. Nous vous recommandons de vous pencher sur le sentiment que vous avez eu lorsque vous ne souhaitez pas que cette souffrance s’achève. Peut-être est-ce de la jalousie ou de l’ego ? Mais ce n’est pas grave. La compassion demande un peu de pratique et de temps et vous y arriverez. 

Cultiver un mode de vie zen 

Le sentiment intérieur reflète votre langage corporel et vos pensées. Si vous n’avez pas un mode de vie sain libéré de contraintes inutiles, il sera difficile ne pouvoir réfléchir à la douleur des autres et à faire preuve de compassion. Nous vous recommandons fortement de suivre certains principes bouddhistes et de méditer. Si vous ne le saviez pas encore, il existe de nombreux objets comme les brûle-encens Bouddha que vous pouvez utiliser afin de vous concentrer et de relativiser votre existence. En effet, le simple fait de se concentrer sur un encens en combustion peut suffire à vous détendre et à vous faire apprécier chaque instant. 

Recherchez des points communs 

Au lieu d’essayer à tout prix de trouver des différences entre vous et les autres, essayez de reconnaître ce qui vous rapproche. Nous sommes tous des êtres humains au final. Nous avons besoin d’amour, de protection et de nourriture. Nous avons aussi des besoins d’attention de reconnaissance, d’affection, et de bonheur. Penchez-vous sur ce point commun que vous avez avec d’autres êtres humains et oubliez vos différences. 

Dites-vous que, tout comme vous, cette autre personne veut le bonheur. Cet autre être humain essaie d’éviter la souffrance dans sa vie. Cet être humain, finalement, vous ressemble beaucoup plus que vous ne le pensiez. Tout comme vous, cette personne découvre et apprend l’existence. 

Nous espérons que ces petits conseils vous aideront à faire preuve de plus de compassion dans votre vie et nous vous recommandons d’effectuer des actes de générosité au quotidien. Parfois, une simple écoute, une attention ou un sourire peut suffire à soulager la douleur d’une personne et, curieusement, à soulager la vôtre également. 

 

SANS COMMENTAIRES

LAISSER UNE REPONSE