La vraie méditation par le calme et le silence.

0
262

La méditation, c’est l’abolition du temps. Il faut d’abord médité de manière consciente et totalement lucide pour découvrir la véritable notion du temps. Le temps est effectivement bien réel, et nécessaire lorsqu’il s’agit de se rendre d’un lieu à un autre. Cependant, lorsqu’on y réfléchit vraiment, le temps est un concept inventé, il n’existe pas pour autant. Cette découverte est une vérité essentielle car, en affirmant cela, nous nous démarquons peu à peu des traditions.

La méditation porte un regard vers l’intérieur

meditation-regard-interieur

La tradition dit toujours qu’il faut apprendre à être patient, et que, si l’on effectue telle ou telle action, on atteindra Dieu. L’attente, dans ce but d’atteindre un espoir, sous-entend un certain futur. L’espoir, c’est donc le temps. Lorsqu’on se trouve être déprimé, angoissé, on espère s’en sort et apprendre à être « libre ». Mais, lorsque l’on se rend compte que l’avenir n’est pas là, dans cette souffrance, nous avons donc affaire à des faits, et non à des espoirs, nourris par notre attente. 

En explorant un tout petit peu cette notion de temps tel que nous venons de le faire ; nous avons commencé à méditer. Cela fait partie de la méditation. Pour savoir s’il existe quelque chose qui transcende le temps, nous devons au préalable nous délester de nos problèmes. Dans la méditation, qui consiste à faire en sorte que l’esprit devienne totalement silencieux, les efforts sont inutiles. Car faire des efforts pour méditer, implique invraisemblablement le temps ; il faut donc lutter et s’efforcer d’atteindre un but. Existe-il donc un moyen d’entrer dans un état d’observation où tout effort est banni ? L’esprit contrôlé par le mental devient indubitablement l’esclave d’une pensée, une idée, une illusion et non d’un fait. Il est l’esclave d’un conception et d’une conclusion toute faite, à l’image de ceux qui croient si fort en leur religion, ou en leur système politique, qu’il est incapable de penser librement.

La méditation est un soin naturel

La méditation est un soin naturel

Un esprit assailli par les problèmes et les conflits est un esprit qui n’a pas résolu la question de la relation. Il est dépourvu d’amour, de simplicité, et est malheureusement incapable d’aller au-delà de son propre horizon, qu’il s’est lui même fixé, par conditionnement. Il ne peut donc atteindre que des choses limitées, alors qu’il les croit situées au-delà. La méditation peut, dans de très nombreux cas, devenir un soin le plus naturel pour l’Homme. Pour peu qu’on soit sérieusement motivé, et qu’on ait atteint un point où l’on décide de renoncer à tous les pièges dans lesquels l’Homme n’a de cesse de tomber, alors l’esprit, les sens ainsi que le cerveau sont inondés d’un amour inconmensurable, qui possède sa propre forme d’intelligence. Cet accès est ouvert à la pratique de la méditation, et une certaine forme de plaisir y est certaine, croyez-moi.

Un esprit calme, lucide et silencieux pour la méditation

Un esprit qui s’avère être calme, silencieux, ne l’est effectivement pas uniquement sur le plan matériel, physique. Le silence ainsi que le calme n’impliquent pas de patienter des heures dans une position assise ou une position donnée. Non. Vous pouvez vous allonger, et faire ce que bon vous semble. Il est seulement important que votre corps soit parfaitement détendu. Il ne faut pas chercher non plus à exercer un contrôle sur lui, car vous risquez de créer un conflit. Dès que l’esprit sera libre, et donc parfaitement silencieux, vous deviendrez lucide. Vous pouvez observer. Plus rien n’existe hors mis l’observation, et on ne dit pas « Je suis actuellement en train d’observer. ». On ne fait aucune auto-suggestion, auto-hypnose. Il n’y a plus rien d’autre que l’observation, durant votre méditation. Le « je » n’est plus là. Il n’y a acune dualité ni division, vous êtes seul. A ce stade-là, il n’y a plus de « je » qui est en train d’observer ; seule l’observation subsiste. N’hésitez pas à lire notre article à ce sujet pour atteindre ce stade facilement.

Que se passe-t-il véritablement ? Et bien, vous voilà, en train de pratiquer la véritable méditation, au sens bouddhique du terme. Vous êtes dans une profonde démarche d’investigation de la conscience du soi, de l’ego, ainsi que la connaissance de tous vos désirs, problèmes, influences, conflits intérieurs et souffrances. Vous êtes sur le chemin du rétablissement, du soin, de la paix et de l’amour, n’est-ce pas formidable ?

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE