La conscience est un sujet si vaste qu’il ne peut être résumé en quelques mots ni quelques séances de méditation. Pour certains, la découverte de leur propre conscience peut être le résultat d’un long chemin, expériences et vécu. Pour d’autres, elle a toujours été présente, ici et là, et se manifeste toujours par un moyen ou un autre.

Être conscient de ma conscience : qu’est-ce que cela signifie ?

Il suffit de chercher dans votre quotidien des instants ou vous n’avez conscience de rien. C’est à dire des moments où le travail de votre mental est à son maximum. Sachez remarquer ce moment, où tout votre esprit est occupé par vos tâches (professionnelles, ménagères, etc…), puis dites STOP. Maintenant, complétez cette phrase plusieurs fois : « Je suis conscient de … ». Votre mental va vous mener au fur et à mesure de vos répétitions à la source de votre conscience. Vous vous rendrez compte assez rapidement qu’il se passe bien des choses, à l’extérieur, comme à l’intérieur de vous.

Êtes-vous maintenant davantage conscient des sensations internes et des sensations externes ? Respirez et demandez-vous si vous accordez plus d’importance aux pensées, aux idées fantastiques, ou bien à l’expérience sensorielle du moment ? Remarquez également si votre conscience du temps présent est perturbée par une quelconque préoccupation mentale

Ensuite, attachez-vous à déterminer si votre conscience se concentre sur votre environnement, sur un objet en particulier, ou une sensation plus générale, vaste, et englobante ? Peu à peu, vous prendrez réellement conscience de son pouvoir. Observez donc les mouvements de votre conscience sans tenter de l’orienter ni de la modifier.

Méditation sérénité et zenMaintenant, sans jugement, décrivez-là. Est-ce que ses mouvements sont rapides, ou au contraire plus lents au fur et à mesure que le temps passe ? Laissez la s’exprimer, et faites-en l’expérience en la laissant accélerer ou ralentir le flot de sensation qu’elle vous procure. Trouvez-vous cela amusant, épanouissant ?

Au bout de quelques minutes, il se peut que votre conscience soit ramenée à certains objets ou évènements de votre mémoire en particulier, et pas à d’autres. Naturellement, sondez votre conscience et regardez où se promène-t-elle le plus souvent. Quelle sont les expériences qu’elle tente d’éviter de manière sélective ?

Maintenant, essayez d’orienter doucement votre conscience d’un point à un autre, dans la direction que vous souhaitez. Lorsque vous prêterez attention aux sons de votre environnement, vous remarquerez alors que vous oubliez la sensation de vos pieds, vos mains. C’est tout à fait normal, car vous avez pris le contrôle de votre conscience. Si vous décidez de la « relâcher », vous verrez que votre champ de conscience s’élargira de nouveau. 

Un exercice de concentration intéressant peut-être celui de vous fixer un point à fixer, dans l’espace autour de vous, sur un objet, un paysage, aussi longtemps que possible. Combien de temps pensez-vous pouvoir rester sans être distrait, et avant que votre esprit ne se dirige vers autre chose ?

Prendre conscience de votre conscience est une étape clé et fondamentale pour apprendre à méditer. Lorsque vous vous sentirez prêt, vous pouvez vous pencher sur un exercice intéressant de méditation que nous avons expérimenté et qui s’intitule ; méditation de la solitude et de l’esprit.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY