Les activités que nous menons chaque jour s’inscrivent très rarement en rapport avec notre bonheur et nos plaisirs. La plupart du temps, nous avons juste besoin de rester occupés. De nous distraire.

Les distractions ont leur propre rôle. Parfois, nous maintenir occuper par des activités physiques, avec nos amis, avec notre famille, ou encore au bureau suffit à nous épanouir légèrement. D’autrefois les distractions ne sont pas forcément enrichissantes ; la consommation abusive d’alcool, les drogues, le shopping, ou le sexe. La plus importante des relations que nous puissions avoir est celle que nous avons avec nous-mêmes. Cette relation est basée sur nos connaissances de notre corps physique, notre mental, notre esprit et notre âme. Si nous continuons de nous distraire de nous-mêmes, nous perdons alors l’occasion de cultiver une relation aimante avec la personne compte le plus.

Voici quelques conseils pour vous connaître davantage et pour découvrir votre temple intérieur :

Ralentissez : certains d’entre vous, cela peut paraître terrifiant de ralentir la cadence. Nous avons l’habitude de nous maintenir en activité rapide et constante de peur que nous ne rations quelque chose. Essayez de prendre conscience de ces moments lorsqu’ils se produisent ou lorsque vous devenez trop occupés. Oser dire non aux activités ne sont pas nécessaires ou qui n’ont aucune signification particulière pour vous. N’hésitez pas à créer des espaces de temps entre vos différentes activités.

Restez silencieux : les différences sont de notre environnement tel que les discussions, les musiques, les enfants, les bipe de technologie peuvent être très dérangeant pour notre mental. Les voies qui circulent dans notre tête, notre parole intérieure, peut nous gêner dans notre souhait d’accès au calme et à notre être profond. N’hésitez donc pas à baisser le volume, ou mieux encore, vous mettre en sourdine, et accepter les choses silencieusement. Tout commence à partir du moment où vous pouvez ressentir le battement de votre cœur, ou les sensations que vous procure votre respiration. Ou encore lorsque vous pouvez observer et analyser vos émotions, vos désirs et vos aversions comme des vagues silencieuses d’un océan calme. C’est à ce moment-là que les forces commencent à opérer à l’intérieur de vous.

Initiez-vous à la méditation : à partir du moment où vous vous sentez à l’aise et déconnecté, essayez de pratiquer la méditation. La méditation est un moyen de vous observer avec beaucoup de compassion et sans jugement. Vous pouvez commencer par vous asseoir dans une position confortable, et ressentir votre respiration s’effectue de manière lente et saine. Ne vous mettez aucune pression pour méditer, faites-le d’une manière naturelle et spontanée, n’en faites pas une obligation, ni même une corvée. Trouvez le point d’entrée en vous et commencez à construire votre temple intérieur.

Faites preuve de compassion : soyez vous-même il ne vous jugeait pas. Faites un pacte avec vous-même et apprenez à vous aimer tel que vous êtes. La compassion dirigée vers vous-même améliore votre bien-être et il s’agit d’une fondation incontestable pour faire preuve de compassion envers les autres.

Impliquez-vous à 100 % : immergez-vous dans toutes les expériences que vous visez, d’une manière observatrice, et curieuse, dénuée de tout jugement. Vous pouvez essayer de mettre en éveil tous vos sens afin de vous connecter au mieux avec la réalité. Utilisez vos sens et vivez pleinement l’instant présent. Autorisez-vous à ne rien faire, à attendre simplement la prochaine respiration. Éteignez votre téléphone, votre télévision, vos appareils électroniques et profitez du moment avec un éveil des sens et une lucidité sereine. Lorsque vous aurez appris à vous connaître, vous apprendrez à découvrir qui vous êtes vraiment, et combien la vie peut être belle lorsqu’elle est vécue pleinement dans l’instant.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE