Quatrième méditation ; la puissance de la solitude

0
812
Méditation dans la solitude et le calme pour l'amour et le bonheur

Détrompez-vous, la solitude n’est pas un tord, néfaste, ou signe d’une quelconque introversion maladive. La solitude est un puissant outil pour méditer profondément.

Peu importe le moment de la journée, au petit matin, en soirée, méditez ! Privilégiez un endroit silencieux, où vous avez un bon ressenti. Il faut également éviter d’en faire trop, évitez les endroits remplis d’énergies, vous ne devez vous perdre dans une telle beauté. Vous ne devriez pas, du moins au début, méditer en public, avec une autre personne, ou même en groupe. Dans le silence du soir, ou l’aube, vous devriez méditer seul(e), dans la solitude. 

La méditation dans la solitude, c’est revigorant.

Méditation dans le silence avec un beau paysage et la solitude

Quand vous êtes dans la solitude, méditez dans la solitude. Pas à moitié, mais complètement. Il vous faudra être complètement seul(e), et ne suivre aucune méthode spécifique, aucun système, aucun mantra ou prière. Vous ne devez ni suivre une pensée ni en modeler une nouvelle selon votre désir du moment. Car la véritable solitude ne pourrait naître qu’une fois l’esprit libéré de la pensée. Il n’y a en effet aucune solitude lorsque les influences du désir ou des objets s’exercent par le biais de votre mental. La solitude naîtra dans l’immensité du présent ; la puissance, si elle est telle qu’on puisse la nommer, est là.

Dans cette retraite profonde et secrète où aucune communication n’a lieu, alors seulement à ce moment là, la méditation devient un état d’être que les paroles ne peuvent exprimer. C’est un mouvement éternel. La mer est sans une ride, calme, et vous êtes seul(e), loin de tout, non isolé ni retiré dans un rêve, ni dans une vision, une visualisation, mais vous êtes très loin. Vous êtes dans la cette complète solitude, et le silence devient lumière, une fleur, une qualité si puissante que ni votre mental, ni votre pensée ne peut évaluer ou enregistrer. Dans cette étape de la méditation surgit l’amour. Vous n’avez pas besoin de l’exprimer, elle se manifeste d’elle-même. Et quand son elle agira, il n’y aura en vous aucun regret, aucune contradiction, aucune souffrance, seulement vous, et vous-même.

Si vous avez du mal à atteindre ce stade, n’hésitez pas à lire notre précédent article sur la pratique de la méditation ou bien celui-ci.

SANS COMMENTAIRES

LAISSER UNE REPONSE