Savoir écouter pour vivre des relations authentiques

2
870
Savoir écouter et écouter autrui pour vivre pleinement zen

Écouter vraiment, sans l’interférence de nos projections et de nos désirs, est un art difficile et peu de personnes savent pratiquer cette écoute pure de l’autre et de soi-même, qui mène à la vérité, à l’authenticité et à l’amour.
En étant à l’écoute de notre être profond et à celui d’autrui, nous irons vers le respect de nous-mêmes et de l’autre ainsi que vers la vraie connaissance et ainsi vivrons nous des relations authentiques.

Être dans la vérité

Lorsqu’on écoute sans effort, sans filtre et sans refus d’entendre ce qui nous dérange, lorsqu’on s’autorise enfin à abolir la barrière entre nous et ce que nous disent vraiment les autres, mais également un chant d’oiseau, le bruit du vent ou le sifflement d’une locomotive, le silence se fait de plus en plus en nous et notre écoute finit par s’ouvrir progressivement à toutes choses en nous et chez les autres. C’est la vérité pure que nous atteignons et par là même une qualité d’écoute optimale.

C’est ainsi que nous devons apprendre à nous écouter et à écouter l’autre, c’est cet art de l’écoute qui mène à la vérité de soi et d’autrui.

S’écouter vraiment pour se respecter

Parfois, lorsque nous nous sentons perdus dans l’existence ou que nous rencontrons un problème passager, nous sommes tentés, pour trouver une solution, d’écouter la voix et de suivre la voie d’un «maître à penser». Nous nous en remettons ainsi à lui pour trouver notre chemin mais à tort car c’est écouter notre propre voix intérieure et nous écouter vraiment que nous devons faire par dessus tout,  pour que l’esprit, loin d’obéir aveuglément à une voix mais connecté avant tout à lui même, puise au contraire dans l’écoute d’un autre énergie et force.

Nous pouvons, certes, après avoir écouté un orateur ou un conférencier, prendre conscience d’un changement, d’un progrès à faire sur nous mêmes, mais il faut pour cela nous être regardés et écoutés vraiment afin de prendre des décisions en toute lucidité, fidèles à nous mêmes et sans obéissance servile.

De même, lorsque nous nous écoutons vraiment, nous nous connaissons dans toute notre vérité,  nous nous mettons à respecter les besoins de notre corps et de notre âme qui deviennent importants à nos yeux . Si au contraire nous ne prenons pas le temps et la peine de nous écouter, d’être disponibles à nous mêmes, si nous ne nous donnons pas cette importance, cet amour, nous ne saurons pas communiquer les besoins de notre âme aux autres, et ne pourrons pas leur donner la possibilité de nous connaître et de nous aimer, tout comme nous ne serons pas non plus en mesure d’écouter les autres et de leur apporter l’attention qu’ils méritent.

Quand nous sommes à l’écoute de notre vérité la plus profonde, nous nous sentons pleinement vivants et dans le respect absolu de nous-mêmes, nous développons ainsi la sensibilité qui nous permettra de ressentir des émotions, nous rendant ainsi réceptifs à nos vibrations et à celles des autres.

Nous pouvons dès lors entrer en interaction authentique et sincère, nous sommes désormais
à même de donner et de recevoir de l’amour.

Vivre en harmonie avec les autres

Lorsque nous sommes en relation avec quelqu’un, nous croyons l’écouter, or, si nous le faisons, c’est la plupart du temps avec nos propres projections, à travers le prisme de nos ambitions, de nos désirs, de nos peurs et de nos angoisses, entendant de l’autre uniquement ce que nous voulons bien entendre, ce qui nous rassure et va dans notre sens. En vérité, malgré notre intention sincère d’écouter, il y a bien souvent entre nous et autrui l’écran de nos attentes et de notre propre voix.

Pourtant, si nous travaillons à acquérir cet art de l’écoute en nous défaisant de nos idées préconçues et de nos jugements, si nous nous mettons en posture de passivité vigilante et silencieuse en nous efforçant d’être en deçà de la communication verbale, nous faisons le vide dans nos pensées, nous renonçons à l’effort d’acquérir, d’obtenir des résultats, nous entendons ce qui est au-delà de la conclusion verbale, nous sommes en contact direct avec l’autre, réceptifs, dans ce calme intérieur débarrassé de toute expectative, à la mélodie de ses mots, et nous pouvons dès lors l’apprendre, le connaître de façon authentique dans sa vérité et envisager enfin avec lui une vraie relation.

Apprenons donc à écouter l’autre avec attention car cette écoute sera la clé d’une communication harmonieuse et d’un véritable échange.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE REPONSE