Sixième méditation : cette pratique extraordinaire.

0
132
La méditation et la conscience sont des puissances de l'esprit

La méditation est une des choses les plus extraordinaires de la vie, et si vous ne la connaissez pas, vous pouvez vous comparer à un aveugle qui évolue dans un monde de couleurs éclatantes, d’ombres ainsi que de lumières mouvantes. La méditation n’est pas une affaire intellectuelle, mais quand le coeur pénètre l’esprit qui médite, celui-ci acquéris une qualité unique ; il devient alors sans limite, non seulement dans sa faculté de penser, ou d’agir avec effacicté, mais aussi dans le sentiment qu’il a de vivre dans un vaste espace où l’on fait partie du tout. C’est à ce moment là que la méditation peut être vue comme un mouvement de l’amour.

La méditation est unique

Il ne s’agit pas de l’amour d’un être unique, ou de nombreux êtres. Non. La méditation est comme l’eau que tout le monde peut boire, en se servant dans n’importe quelle source, et n’importe quel support, vase, d’or ou d’argile : elle est inépuisable. Il se produit alors quelque chose d’unique, étrange, qu’aucune drogue ni hypnose ne peut procurer : c’est comme si votre esprit pénétrait en lui-même en commençant par la surface, allant de plus en plus profond et jusqu’à l’instant où la hauteur, ainsi que la profondeur ont cessé d’avoir un sens. Tout espèce de mesure et de mensuration perd sa signification. Si l’atteinte de cet état, de pleine conscience, est trop difficile pour vous, vous pouvez débuter par une séance de relaxation en lisant notre article à ce sujet.

A cet instant précis, tout et rien co-existent

Dans cet état de conscience profonde règne une paix totale, non pas un simple contentement issu d’un état de satisfaction mais une paix complète, remplie de beauté et d’intensité. La méditation n’est pas une chose que l’on puisse apprendre de quelqu’un d’autre. Il faut avoir le courage de se mettre en route sans rien y connaître, et se mouvoir d’innocence en innocence.

Le plus important est de réaliser que le terroir où l’esprit de méditation peut prendre naissance est le terrain même de votre vie quotidienne, de lutte, de joie et de souffrance. C’est là que repose son origine, et c’est de là qu’elle doit établir l’ordre. Dans ce mouvement, il ne faut se préoccuper de l’instauration de l’ordre par le mental. Il vous faut plonger dans l’eau, sans savoir nager, car la beauté de la méditation, c’est que jamais vous ne savez où vous êtes, ni ou vous allez, ni quelle en sera la fin.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE